EcurieVal Dor

Aller au contenu
Infos


Réunions et Club House:
Bistro De La Woluwe
Rue Voot 28
1200 Woluwe-Saint-Lambert





Logo EVO en tissus, disponible avec thermocollant au verso.
Gratuit, disponible aux réunions du Val d’Or le premier mardi du mois.

Chers Valdoristes,

Veuillez trouver ci-joint le New Novembre 2020

Bonjour a tous,

Suite aux annonces de nos gouvernants, la situation COVID 19 prends à nouveau une tournure dramatique et il devient impossible de prévoir quoi que ce soit à quelques jours près.

Annulation de la réunion le 3 novembre 2020, en espérant de vous retrouver le 1 décembre 2020 a partir de 19h.

Annulation du Rallye d’Automne du Val d’Or : dimanche 8 novembre “reporter n’est pas perdu”

Amicalement, Yvette
_______________________________________________________________________

Chers Membres de l'Ecurie du Val d'Or,

Chers Valdoristes bonjour,

Et rebelote ! Les entités fédérées ne savent plus comment faire, communiquer, gérer… d’aucuns ont connu la nouvelle vague mais celle-ci n’est pas gaie à vivre ! Nous voici à moitié confinés (le pire étant encore à venir ?) et voilà que de nombreuses organisations s’annulent jour après jours et semaines après semaines. La manche belge (Ypres) du WRC aura-t-elle lieu fin novembre ? Questionnements, découragements, introspections et fatigue mais aussi et pour certains (trop ?) de l’incivisme, de la bêtise, de l’ignorance, de l’égoïsme ; tout le monde râle sur tout… Drôle de période. Et le club dans tout cela ? il subit aussi les affres de cette situation : depuis mars presque toutes nos organisation planifiées ont été annulées et peu de réunions de club ont pu avoir lieu. Est passée au travers du chas de l’aiguille la balade de la Hulpe organisée en peu de temps par l’infatigable Etienne en concertation avec les édiles communaux et Guy pour le parcours (voir newsletter précédente). L’honneur est sauf. Merci à eux deux. Les réserves du club permettent d’absorber les différents coûts de cette année. C’est donc avec beaucoup d’espoir que nous devons nous armer de patience en vue des beaux jours : toutes nos organisations sont prêtes, il faudra une simple mise à jour, une vérification des parcours et des road-books et vous accueillir plus nombreux encore avec vos belles anciennes (voitures et compagnes bien sûr). Sur base de l’adage « mieux vaut rester entre 4 murs plutôt qu'entre 4 planches », faisons tout ce qui est en notre pouvoir, chacune et chacun, petits et grands, pour rester en bonne santé dans l’application et le respect des règles sanitaires et nous pourrons ainsi toutes et tous nous retrouver pour de nouveaux moments de plaisirs en anciennes.

A bientôt je l’espère. Michaël Demortier
_______________________________________________________________________

Compte Rendu des Vosges ClassicRally 28-30/08/2020) par Stéphan Dubois

Je vais essayer de vous faire un petit compte rendu de ce rallye au volant de ma fidèle MG A. J'ai eu la grande chance de rouler avec Patrick Lienne cette année. C'était la première fois avec lui et j'espère que cela ne sera pas la dernière. L'année passée j'y participais avec Daniel (Pigeolet) et nous avions dû abandonner sur panne mécanique (durite de frein déchirée) alors que nous étions 15 ème. La semaine précédent le rallye, vérification de la voiture : niveau huile, liquide de refroidissement, liquide de frein, vérification branchement / alimentation Terratrip et Blunik et installation d'un système de liaison intercom Stilo WRC DES. J'en profite ici pour mettre en avant le geste de GT2i : j'avais commandé le système de chez Bell qui était en promo et qui était en théorie de stock. Ne voyant rien venir, j'envoie un mail et on m'annonce une livraison après le rallye. .. Je leur explique la situation et ils m'ont envoyé à la place le Stilo pour le même prix. Geste commercial sympa. Le système paraît un peu léger à la réception et fait un peu matériel chinois, la radio, pas les casques qui semblent OK. L'avantage de ce système est qu'il fonctionne aussi bien sur 9 V que 12 V. A l'usage le système fonctionne parfaitement et le son est très clair : c'est assez reposant de travailler avec un tel système. Cela change néanmoins la perception du son qu'on a des bruits de la voiture et plus particulièrement du moteur. Il va falloir s'habituer car en régul, je travaille quand même aussi beaucoup à l'oreille. Deux semaines avant, la voiture était passée au contrôle technique sans problème et j'avais roulé 500 km pour voir si tout était OK. Nouveaux pneus (Vredestein Classic ), nouvel axe de culbuteur et culbuteurs, bourrage en bout de pont, Rain-X sur les vitres à l'extérieur et aussi le spécial anti-buée à l'intérieur ... On choisit de faire le voyage à l'aise. Location d'une remorque plateau le jeudi midi, on charge plateau et voiture. Newsletter -11-2020 4 Petits embouteillages au Luxembourg et 4 heures plus tard on arrive à Saint-Dié. Au resto on tombe sur d'autres participants et ensuite retour hôtel. Le vendredi matin, sous la pluie, contrôle administratif et technique, toujours aussi rapidement expédié ... On remonte trempé dans la voiture (merci le rain-X anti-buée car sur le parebrise Ok mais les side-screen latéraux et les plexi de la capote n'offrent plus aucune visibilité. Et ce n'est pas le seul petit rétro intérieur qui va arranger les choses... Ensuite étalonnage, toujours un peu court la zone d'étalonnage chez notre ami Conreau: 2 km... Blunik et Terratrip étalonnés, au mètre près pour le Blunik, avec une précision de 10 mètres pour le Terratrip. Un petit resto et c'est parti pour le prologue. Heureusement la pluie a cessé, la visibilité est bonne et les routes sèches. On commence fort, on se plante dans la ZR 1. Le roadbook indique un T gauche, sur le terrain c'était tout sauf un T. On apprendra à faire plus confiance au métrage qu'aux croquis représentant la situation. Dans la ZR 2, on termine 9ème avec 3,1 points. Juste devant Deflandre. Vanoverschelde est 44ème avec 6 points. Les écarts sont faibles. Dans la ZR 3, nous sommes victimes de la précision du chronométrage, sur les 3 premières prises de temps : 11,6 secondes d'avance, 7,1 secondes d'avance et 5,7 d'avance. Là c'est vraiment du grand n'importe quoi et mon copilote qui était hésitant à venir car ayant gardé un très mauvais souvenir d'une édition précédente la trouve assez mauvaise. ZR 4, 13ème avec 3.2 points et ZR 5 23ème avec 3,7 points. Assez serré les écarts ... Dans la ZR6, on se plante à nouveau sur des indications pas trop claires du road book. Dommage car après, on régule super bien. Bilan de la première journée : 57 ème, pas terrible, heureusement que le prologue donne lieu a un classement séparé car sinon notre rallye était déjà fini. Nous sommes malgré tout confiants car ce prologue aura permis d'attirer notre attention sur les dessins du roadbook pas toujours fiables. Dans la ZR 6, on a regardé la note ensemble et c'est de commun accord que nous avons choisi la mauvaise route. Les autres années, je ne ma rappelle pas avoir été confronté à ce genre de petites imprécisions. Samedi matin, vrai départ du rallye. Beau temps, journée sèche en vue. Deflandre doit abandonner, bruit inquiétant dans son bas moteur. On commence bien ZR1 : 5,4 points mais 14 ème, tout le rallye sera assez serré. Il s'agit ici d'un rallye de régularité pure. Il n'y a pas de navigation (2 décomposés sur tout le rallye), roadbook très clair (hormis 2 petites imprécisions / sujet à interprétation dans le prologue). On le sait en venant, donc on sait à quoi on s'engage. Il y a toujours des explications / indications quand c'est possible. Il faut le vouloir pour se tromper (ce que nous ferons quand même une fois :-). Dans la ZR 2, 6,3 points et on termine 32ème. Les ZR et liaisons s’enchaînent dans des paysages superbes. Dans la ZR 7, petites catastrophe, on prend un carrefour à gauche 30 mètres avant le bon carrefour. On s'en rend très vite compte. On met le cerveau sur off, les gaz à fonds et on oublie que le seul arceau au-dessus de notre tête est celui de l'arceau de la capote de la MG ! S'il y a plusieurs prises de temps, le classement est mort. Newsletter -11-2020 5 Mon copilote est très confiant et il aura raison, une prise de temps avec 16,7 secondes de retard. On sait à quoi servira notre joker... Dans la ZR 11, yes on fait le scracth: 1er devant la Porsche Panamera de Bertelot. Dans la ZR 12, sur notre lancée on cartonne aussi. C'est une blague, elle sera annulée aussi mais quelque part l'organisateur a dû en tenir compte car on passe de la douzième à la dixième place en fin de journée du samedi soir. Le dimanche matin, départ sous la pluie qui nous accompagnera toute la journée. Quelques craintes de ma part sur la visibilité dans la voiture ainsi que son étanchéité. Par contre, au départ du parc fermé, petite altercation avec un belge dans une très belle Renault 8 Gordini (numéro 53) En théorie on part dans l'ordre des numéros. Nous sommes 55 et nous attendons gentiment notre tour. L'organisateur décide d'accélérer la procédure et de faire les départs de 30 sec en 30 sec plutôt que de minute en minute.. La Gordini attend son tour comme nous, étant déjà dans la file. Nous attendons perpendiculairement à elle. Le pilote est seul à bord, il doit attendre son copilote. On attend aussi. Comme les voitures doivent continuer à avancer, je fais un signe pour savoir si je peux m'intercaler. Il fait un signe aussi, que ne suis pas certain de comprendre. J'attends encore. Je refais un signe et il me répond. Je m'intercale donc et me place gentiment dans la file. 10 secondes plus tard un petit gros hystérique vient m'engueuler. Stupeur du public venu assister au départ et du commissaire responsable du parc fermé. Je dis au gars de se calmer et me mest de côté pour le laisser passer. Un spectateur vient me dire : vous êtes excités en Belgique, je me marre avec lui. Le meilleur reste à venir car entre temps le 51 est arrivé. Le commissaire, en me faisant un grand sourire, et tous les gens présents rigolant, il court vers le 53, l'arrête, le fait reculer et manœuvrer pour que le 51 puisse se placer :-) Même blague au redépart à midi, ou une voiture, faisant aussi partie de l'Ecurie du Val d'OR, empêche clairement à d'autres voitures de s'insérer dans la file. Comportement un peu dommage et ridicule car, sur ce rallye, on démarre à la minute pleine quand on veut et on a un temps imparti pour toute l'étape mais on ne doit pas pointer à une heure précise à chaque départ de ZR, avec ou sans commissaire. Donc pas de stress et cela ne sert à rien de se battre dans les files. Voilà, pour mon premier compte rendu, je viens déjà de me mettre à dos quelques Valdoristes. Mais j'assume :-) Par contre, dans le prologue du vendredi, geste très sympa d'une corvette grise luxembourgeoise, des habitués aussi, qui s'est mise sur le côté pour nous laisser passer en ZR suite à notre erreur de parcours. Beau geste. Nous les retrouverons malheureusement le soir au parking à remorque : alternateur HS pour eux et fin de rallye. Repas sympa. Comme chaque année il y a bien une Ferrari qui fait son show dans le parking : dangereux et un peu puéril ... Un Audi quattro fait aussi des vocalises. C'est beau et cela pourrait être sympa en d'autres lieux mais je ne suis pas certain que les randonneurs présents apprécient cela à sa juste valeur. Dans un milieu / période anti-voiture je ne suis pas persuadé que de tels comportements aident à assurer l'avenir de notre hobby. En liaison, dans un col, une autre Quattro nous fera l'extérieur dans une épingle sans visibilité. Je suis d'accord que suivre une MG A dans un col avec de telles voitures ne doit pas être très amusant mais ils auraient pu attendre un peu. Newsletter -11-2020 6 Par endroit, nombreux spectateurs au bord de la route, très sympa. Et même des gens installé avec fauteuil et parapluie : chapeau et merci à eux. Il fallait être motivé. A ce sujet, je n'ai rien contre les young timer, mais si des Golf ou 205 GTI sont des voitures" mythiques" ou tout au moins ayant marqué leur époque, je ne suis pas certain que voir passer des Clio ou des Renault 19 soit très sexy... Jean Conreau n'essaie pas d'attirer les anciennes (un coefficient d'ancienneté en fonction de l'âge de la voiture serait quand même sympa ...) car faire ce rallye en Carrera 4 ou Delta Integrale doit quand même être plus facile qu'avec mon MG A de 1959. Si on voit le résultat de l'Apal belge jusqu'au samedi soir, ou même le nôtre, il n'est cependant pas nécessaire d'avoir énormément de chevaux sous le capot pour faire un beau classement. On a eu de la chance de ne pas être victime de fait de course (tracteur, riverain, ...) même si de manière surprenante on a été vraiment au cul de 3 motos dans une ZR. Généralement on est laissé sur place d'un coup de gaz et on les voit vite disparaître mais ils devaient être en mode tourisme. Un touriste allemand a dû aussi se demander pourquoi on les a dépassé en trombe pour se placer juste devant eux mais entre rouler à du 53 et du 55.5 l'écart se creuse vite. Les ZR de la matinée se déroulent bien, la tenue de route de la MG sous la pluie est bonne. Seul souci la buée qui réapparaît sur le pare-brise et une partie de ZR dans le brouillard qui a fait son apparition ne facilitent vraiment pas la régularité en empêchant toute anticipation. Et c'est là que je me rappelle que mon MG A a été équipée d'une option de l'époque : un chauffage ! Je l'avais fait vérifier il y a quelques années mais jamais utilisé car entre la chaleur dégagée par la boîte de vitesse et le moteur, on pouvait comprendre que c'était une option à l'époque. De très chaud dans la voiture, on passera à mourant de chaud mais au moins plus de buée et avec les lames en caoutchouc de 15 cm qui servent d'essuie-glace, on retrouve une excellente visibilité :-) Les pieds de mon copilote et ma cuisse sont bien un peu mouillés mais cela n'empêche pas de réguler. Dans la dernière ZR, longue de plus de 30 km, on roule bien. Une dernière petite frayeur quand mon copilote m'annonce une épingle serrée à droite. Il s'agissait en fait d'un arrière droit donc arrivée un peu rapide et une petite marche arrière s'est imposée. On aura le temps de voir qu'on fait 25 ème sur cette ZR mais que surtout les suisses qui étaient devant nous ont dû faire un beau ballon. En fin de ZR, route barrée, détour par le centre du village, suivi d'une déviation mise en place et au moment de rejoindre la route principale : barrière Nadar sur la gauche barrant la route, un stop que je dois passer à du 10 à l'heure grand max et 2 fourgons de gendarmerie qui me font signent... On termine le rallye à la 9ème place (la 8ème en vrai ...). Cette journée de "navigation " aura été fatale à deux concurrents : l'Apal qui était en tête le samedi soir et nos fameux suisses. Les équipages devant nous ont continués à gentiment creuser l'écart. Ces équipages sont vraiment très forts car sur notre Blunik, les lampes rouges ou vertes se sont très rarement allumées, c-à-d qu'on était toujours dans la seconde (pour autant que la distance soit bonne évidemment). A ce sujet, un équipage qui termine devant nous, nous a dit avoir changer l'étalonnage de leur trip le dimanche. C'est un peu surprenant. La seule chose que nous avons eu dans une ZR du dimanche est de devoir subitement nous recaler de 30 mètres. Il y a suffisamment Newsletter -11-2020 7 de points de repaire dans le roadbook pour se recaler régulièrement outre un recalage régulier chaque fois qu'un virage est trop coupé. Nous terminions généralement les ZR avec 2-3 mètres de différence. Un fois 20 mètres. 7ème en 2017 avec ma femme dans le baquet de droite. Pas de participation en 2018 (mon épouse pourtant excellent copilote malgré notre manque d'expérience faisait cela uniquement pour me faire plaisir). 15ème en 2019 avant abandon (durite de frein qui a lâché). ... heureusement en liaison dans un village car avec un simple circuit, se retrouver juste avec un frein à main à câble eu pu être problématique. 9ème (8 ème !) cette année, il faudra revenir pour le top 5 mais cela risque d'être difficile car avec ce seul rallye par an difficile de s'améliorer. Bilan du rallye : très content et heureux d'avoir pu le faire avec un top copilote qui avait pourtant une proposition pour le Tour de France auto. Je l'en remercie encore. On aime, ou pas, le personnage de Jean Conreau mais c'est un rallye très bien organisé, qui fait passer dans de très belles régions, liaison sympa. Malgré le Covid il a pu être maintenu. A cause de cela et le temps maussade, un peu moins d'ambiance à l'arrivée. Excellent roodbook (excepté 2 croquis douteux dans le prologue), avec annotation à chaque case si utile. Système de prise de temps pas top. Quand même mieux avec Blunik ou Trippy (José Bailly) où on n'a pas de mauvaises surprises. Un peu dommage ce choix. Certains se plaignent de vitesse un peu basse. Il existe du VHRS pour cela et on est sur route ouverte. C'est vrai que c'est parfois un peu lent mais les changements de moyenne sont bien adaptées à la nature du terrain traversé. En autre traversée d'un petit bois de sapin sombre et humide à du 22 km/hr. Safety first ! Cela tombe bien, c'est le slogan de l'époque de mon MG. Au fait pourquoi ce choix d'une MG A pour de la régularité. Un peu le hasard : j'ai cette voiture depuis plus de 25 ans et je la connais très bien. C'est une voiture super équilibrée, très progressive, qui freine bien, étroite (pratique sur des routes étroites pour se croiser suffisamment) haute sur patte pour ne pas être ennuyé par des routes en mauvais état(pas besoin de protège carter) et puis je la trouve belle.
_______________________________________________________________________

Le Z TROPHY du 30 août 2020 par Philippe Laurensy

C’est avec un peu de retard que je vous adresse ce petit compte rendu. Je voudrais tout d’abord remercier Charles-Henri et ses équipes pour leur organisation impeccable en cette période particulièrement difficile. Notre club était très bien représenté par son président en ouvreur sur une magnifique Polestar ainsi que par Patrick Laloux et sa fille sur MGB, Barbara et Martine en Triumph TR4irs et votre humble reporter sur MGA. Mais aussi par Philip Vandewalle en Volvo. Philip n’a pas manqué à ses habitudes en tant que Sponsor puisqu’il a mis à disposition 3 Polestar pour convaincre les fous de moteurs que nous sommes que la technologie évolue et que nous devons nous adapter à de nouveaux Vroum Vroum….. Enfin nos deux compères Etienne et Dan qui nous ont concocté un superbe roadbook! Sans aucun doute un des meilleurs de ces dernières années pour moi. Newsletter -11-2020 8 Bravo à vous, même pas d’erreur…Evidemment, il y avait une motivation plus que certaine….la route des vignobles belges…enfin quelques uns…. Nous avons passé une magnifique journée. Que du bonheur avec le soleil en prime…. presque toute la journée. Bon le retour a été un peu arrosé pour certain. Cela permis de confirmer le manque d’étanchéité de certaines de nos belles ancêtres. Et de belles voitures, il y en avait! De quoi régaler les yeux des grands enfants que nous sommes restés. Nous avons démarré par un petit déjeuner « spécial Covid » (petit plateau repas à déguster dans nos bulles respectives) au Château de Bousval. Les plus téméraires ont commencé la dégustation. Un ballon de blanc au petit déjeuner, cela conserve… Au volant de nos anciennes, nous avons sillonné la vallée de La Meuse pour nous rendre au Château de Bioul avec ses 11 hectares de vignes. Déjeuner champêtre avec la distanciation sociale respectée, le soleil et une excellente dégustation des vins locaux. Un vrai régal. Bravo au traiteur. Nous avons ensuite repris les choses sérieuses pour nous diriger vers le troisième vignobles de la journée. Nous avons traversé la région Hennuyères pour arriver au vignoble des Agaises, plus connu sous le nom de sa cuvée Ruffus, le plus grand vignoble de Belgique ou nous avons pu déguster les bulles locales sous une pluie torrentielle…qui a eu la décence d’attendre la fin de ce magnifique parcours pour se manifester. Cette journée « normale » nous a fait le plus grand bien.

A très bientôt. Staysafe Philippe
_______________________________________________________________________

Routes du Jura 5 et 6 septembre 2020



Prologue
1er Didier Lambert et Cédric Deroover, Autobianchi A112

Classement Expert
7e LAMBERT Didier / DE ROOVER Cédric

Classement Navigation
3e HERMANS Michel / PIGEOLET Daniel
5e LINTHOUD William / CROISELET Henry Philippe
8e BECKERS Anthony / VAN WALLENDAEL Catherine
14e STINGLHAMBER Vincent / VAN DEN EYNDE Christian

Newsclassicracing

« Malgré une reprise du Covid, les 23ème Routes du Jura ont pu avoir lieu comme prévu les 4-5-6 septembre. Ce sont finalement 56 équipages qui se sont élancés depuis le port de Dole le samedi matin. Et tous avaient une furieuse envie de rouler après 6 mois de confinement et d’abstinence. Les organisateurs ont eu beaucoup de mérite à mettre sur pied leur épreuve à cause du virus. Et ils y ont fort bien réussi. Avec un parcours absolument magnifique, salué par tous. Sans doute le plus beau depuis la création de l’épreuve. En direction du Doubs le samedi avec des paysages grandioses et du dénivelé. Et en direction de la Bresse beaucoup plus plate le dimanche. Ils ont également eu le mérite de proposer les 3 catégories du THRF (Trophée Historique des Régions de France), Expert, Régularité et Navigation. Et ils seront les seuls cette année à offrir ce triple choix. Ces 23ème Routes du Jura sont seulement la 2ème levée dudit Trophée, car plusieurs épreuves ont été reportées voire annulées. Les masques, le gel et la distanciation n’ont pas vraiment altéré la bonne ambiance, habituelle dans ce rallye. Et les frontières étaient encore perméables pour accueillir les habituels concurrents étrangers, belges, suisses, luxembourgeois. La météo a été radieuse tout au long du week-end ce qui a grandement contribué à la réussite de ce rallye, toujours concocté avec malice par le très expérimenté Olivier Sussot, entouré d’une fameuse équipe»

  

Le mot de Vincent

« Bonjour, Ce petit mot pour vous réitérer nos remerciements pour l‟organisation de ce rallye tenue dans ce contexte COVID très spécial. Avoir osé maintenir ce rallye relève d‟une prise de risques dont nous sommes reconnaissants. La météo exceptionnelle a également tenu a vous aider pour ce week-end ou nous avons découvert de merveilleux paysages, des équipes de bénévoles toujours souriantes et des concurrents empreints d‟un esprit compétiteur sans exagération! Je vous félicite d‟avoir insisté sur l‟interdiction de l‟emploi de GPS ou autres moyens d‟aides électroniques; cela aide a retrouver une convivialité, une conduite plus calme dans les villages et favorise l‟accès à des voitures anciennes qui offrent un plateau plus dans le style historique. Il est primordial de conserver un esprit rallye un rien compliqué ou chacun trouvera la catégorie qui lui convient et ou les voitures “style youngtimer” préparées et super-équipées n‟ont pas leur place. Nous apprécions vos formules “buffet froid” qui permettent des pauses très conviviales et surtout de rythmer la journée sans la lourdeur d‟une digestion fastidieuse à nos âges. Nous avons souris de l‟expression d‟Olivier SUSSOT qui dit “gérer” les petits problèmes inhérents à tout rallye...nous ne nous permettrons jamais de critiquer les personnes qui se dévouent sans compter pour nous offrir de si beaux évènements car nous nous rendons compte de l‟implication temps que cela représente. Merci aux jurassiens. Equipage 48 Stinglhamber – Van den Eynde» Newsletter -10-2020 7

  

Le mot de l’organisateur

« Chers amis concurrents des ROUTES du JURA 2020, Déjà une semaine passée. Voici donc l‟heure du bilan et des prospectives. A nouveau un sincère grand merci à vous tous de nous avoir fait confiance en cette période difficile et incertaine. Quand nous voyons le nombre croissant de manifestations annulées ou reportées, nous sommes soulagés et fiers d‟avoir pu vous faire rouler. Merci aussi de vos retours et de vos critiques. Nous en tiendrons compte. Nous savons avoir pêché avec deux cartes du road-book Navigation dont l‟impression était trop pâle, les rendant illisibles. Notre imprimeur a fait amende honorable, mais ne comprend pas ce qu‟il s‟est passé, compte tenu de la bonne qualité des documents que nous lui avions transmis. Nous avons fait en sorte que les classements n‟en soient pas affectés. Vous n‟avez pas aimé les photos aériennes. Nous pensions avoir mis un peu de piquant dans la cartographie. Manifestement nous avons trop piqué. Un copilote Navigation a déploré trop de non-métré, peu intéressant selon lui : il nous semble que c‟est précisément le non-métré qui réclame le plus d‟attention. Nos pauses, et notamment celle du samedi matin, n‟ont pas eu la convivialité habituelle et vous ont imposé une file d‟attente qui n‟existe jamais. Mais le Covid nous a dicté la prudence. Nous avons rallongé ces pauses pour tout le monde suite aux remarques de l‟an dernier. Certains les ont trouvées trop longues ! Comment faire ? Vous avez trouvé le dimanche matin trop peu sélectif, et il est vrai qu‟il n‟a pas bouleversé les classements du samedi soir. Nous craignons toujours de faire trop dur sur la fin, au risque de perdre les concurrents et retarder les résultats. Nous monterons donc un peu le curseur. Certains nous ont reproché la zone d‟étalonnage en ville. Nous pensions vous faire plaisir en la rapprochant du Mont Roland. Raté ! D‟autres nous ont fait remarquer le caractère « sexiste dépassé » du logo des pompistes américaines court vêtues du road-book à la pause essence. Peut-être que l‟an prochain nous vous mettrons des images noir et blanc de vieux pompistes ronchons, ridés et barbus. A voir. En revanche, vous avez plébiscité la beauté du parcours, et il est vrai qu‟avec la météo magique que nous avons eue, c‟était beau. Merci de ce compliment unanime. Vous voyez que nous sommes déjà en réflexion pour l‟an prochain (3-5 septembre 2021). Souhaitons que le Covid nous fiche la paix. A défaut de plaire à tout le monde, nous essayons toujours de satisfaire le plus grand nombre et ne prétendons pas détenir toutes les vérités. (Sous un air bourru, le chef moustachu est un gentil). Prenez soin de vous. Bon vent et à bientôt.Olivier Sussot et Patrick Newsletter -10-2020 8

  
Mon mot toujours sans réponse

« Chers Organisateurs des Routes du Jura, On ne le dira pas assez, ce fût un w-e merveilleux, pour nous le déplacement est long mais quelle « plaine de jeu magnifique » ! Parfait sur toute la ligne excepté notre « horreur » de ne pas passer au CH2 mais c‟est le jeu … Quand aux détails des résultats, la «machine à calculer » s‟acharne sur nous ; -dans le prologue au CH D final nous pointons dans notre minute à 18h22 et nous écopons de 1800 ptsce qui nous fait perdre une dizaine de places !!! -dans l‟étape1, secteur1, Tip1 où on doit passer à CH1 + 5min, ce que l‟on fait, nous écopons de 480 pts c-à-d 4 min d‟avance, c‟est impossiblede faire ce parcours, même avec les feux au vert, en 1 minute !!! C‟est pour jouer mais tout de même, ça énerve, merci encore pour cette reprise des activités avec les nouvelles règles sanitaires, Cordialement, équipage 48, Stinglhamber – Van den Eynde» Idem 2018 où nous avions écopé de plus de 5000 points « tombés du ciel » toujours pas expliqués malgré les promesses du genre « C‟est promis, juré, craché, je m‟y mets ce week-end » ! Cette année, rebelote, 2280 points inexplicables et toujours les mêmes réponses de l‟organisateur « Chers amis, honnêtement je n‟ai pas regardé …….. Je m‟en occupe samedi. ». Il y a manifestement un problème de retranscription, d‟informatique ou autre, le moindre des respects envers les concurrents serait de donner une explication !! L’avis d’un concurrent !! « Bonjour Christian, Je pense qu'Olivier Sussot va faire la sourde oreille ou dire que l'on ne gagne qu'une coupe en plastique. Mais cela ne me satisfait pas non plus, il fait chaque année de grossières erreurs. Toutefois, le personnage est attachant et savoureux ……» Christian VdE.
_______________________________________________________________________

Tous les  reportages dans le News
______________________________________________________________________
Siège ASBL:
Avenue Van Beesen, 26
1090 BRUXELLES

Réunions et Club House:
Bistro De La Woluwe
Rue Voot 28
1200 Woluwe-Saint-Lambert

Tel Secrétariat: 0472 56 62 13


FBVA: N° 223
IBAN: BE46 7512 0701 7036
BIC:   AXABBE 22
Retourner au contenu