EcurieVal Dor

Aller au contenu
Infos


Réunions et Club House:
Bistro De La Woluwe
Rue Voot 28
1200 Woluwe-Saint-Lambert





Logo EVO en tissus, disponible avec thermocollant au verso.
Gratuit, disponible aux réunions du Val d’Or le premier mardi du mois.

Amicalement, Yvette
_______________________________________________________________________

Chers Membres de l'Ecurie du Val d'Or,

Les mois se suivent et se ressemblent malheureusement, mais ne croyez pas que  les membres soient inactifs.
Au contraire, ils sautent sur toutes les occasions (sans  jeu de mots)☺pour sortir leurs "vieilles" voitures ☺ Vous pourrez lire ci-après les comptes-rendus de leurs pérégrinations en Belgique.
Nouvelle importante concernant la gestion de notre Club : en mars devait avoir lieu  notre AG ordinaire avec le renouvellement du Comité.
Faute au Covid et étant  donné qu'aucun membre ne s'est manifesté malgré notre message précédent, le  Comité est reconduit jusqu'au 31.12.2021.
Une AG extraordinaire aura donc lieu en janvier 2022. Le comité a pris aussi deux décisions importantes :

- envoyer aux membres en ordre de cotisation 2021, les comptes du club comme  présentés lors de l'AG annuelle normale, hors Covid.
- d'octroyer aux membres en ordre de cotisation 2021 AU 30 AVRIL PROCHAIN, la  gratuité de la cotisation 2022.

Nous n'avons pu organiser le Rallye du Printemps, dont le roadbook vous a été  offert pour vous permettre de vous promener sur le parcours, jugé par d'aucuns  comme très et beau et amusant.
Nous vous le recommandons. Le 2 mai prochain, doit avoir lieu le rallye du Muguet. Mais, les dernières décisions  sanitaires prises par nos gouvernants ne laissent guère d'espoir de pouvoir  l'organiser à la date prévue si l'Horeca n'est pas rouvert. Donc stand by pour le  moment.
Les infos suivront suffisamment tôt.
Si vous avez des infos, des idées, n'hésitez pas à nous les faire connaître. Nous  sommes toute ouïes.
Continuez à bien prendre soin de vous, de vous aérer et de faire rouler vos  anciennes.

Bon courage. Pour le Comité, Daniel Pigeolet
_______________________________________________________________________
AGENDADES ACTIVITES « EVO » pour 2021

Balade du Muguet :
Dimanche 2 mai 2021 (un flash avec le bulletin d’inscription  ainsi que les détails vous seront envoyés séparément) By Etienne S. et Guy B. avec l’assistance de notre ami et membre Philip  Vandewalle, Concessionnaire Volvo : Sterckx-De Smet Parcours dans le Payottenland, le Hainaut et les Ardennes Flamandes Nouvelle implantation d’un Volvo Selekt Center du groupe Sterckx – De Smet, dans  l’ancien show-room Mini Van Den Broeck à Dilbeek. Dans ce show-room sont mis en  vente des véhicules Volvo d’occasions contrôles sur plus de 160 points. Vous  trouverez aussi des occasions garanties dans les autres sites Volvo du groupe.  L’acheteur bénéficie d’une garante de 2 ans et d’un assistance Volvo élargie. Les  Volvo’s Selekt profitent d’un présentation identique à celle des voitures neuves.  Découvrez une gamme complète de plus de 100 Volvo’s top-occasions directement disponible au 681 Chaussée de Ninove à Dilbeek dans cette nouvelle filiale  facilement accessible depuis Bruxelles et Ninove.

Balade du Mouflu :
Dimanche 12 septembre 2021

Balade d’Automne :
Dimanche14 novembre 2021, à confirmer

Balade d’Automne :
Dimanche14 novembre 2021, à confirmer
_______________________________________________________________________

Ballade du Printemps en petit comité le 21 mars 2021 par  Philippe Laurensy

Barbara et Etienne, Martine et Michel, Marie et Philippe ont décidé de se retrouver  ce dimanche 21 mars pour faire la ballade en petit comité.
RDV à 10h30 au bois du  casier. 2 surprises nous attendent....
Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette bonne idée. Nous découvrons la  section canine du Val d’Or, secret bien caché jusqu’à ce jour, ....Il y avait quasi  autant de chiens que de voitures.... Nous nous mettons en route.
Lourde  responsabilité pour Marie qui nous ouvre la route. Ce fut un presque sans faute...1  petite erreur sur la fin que d’autres ont commise également... Cela ne peut donc  être que la conséquence d’un acte délibéré de notre ami Etienne….
Parcours très  agréable et une belle découverte pour la plupart d’entre nous. En effet une région  où l'on ne passe pas régulièrement sauf pour ceux qui participent aux boucles de  Charleroi.
Apéro au Bunker d’Hitler à Brûly-de-Pesche. Il fait un peu frais mais le vin,  cochonnaille, fromage et chips nous aident à surmonter cette météo bien de  saison.
Retrouvaille avec notre policier de service et de son compère en Mercedes  SL.
Nous reprenons la route afin de trouver un endroit pour le pic-nic. Notre guide  nous arrêtera au barrage du Ry de Rome Dépaysement total, nous avons l’impression de nous trouver en montagne.
Lors de  la dégustation de nos sandwichs respectifs, des promeneurs entament la  conversation. L’un d’entre eux est un carrossier de la région passionné de nos  ancêtres…
Il possède une Toyota importée du Japon qu’Etienne semble bien  connaitre. Après vérification, notre Etienne national avoue ne pas savoir très bien  de quelle voiture il s’agit mais qu’importe, notre promeneur était ravis d’avoir  rencontré un vrai connaisseur.
En route pour Mettet, les routes sont toujours aussi  jolies et étroites….
Petite frayeur pour la MGA qui mord l’accotement pour éviter  une voiture pas très à droite…..le retour sur l’asphalte a vu le petit bolide  tanguer…quelle maitrise ce pilote…Petite halte à Mettet pour les adieux avant le  retour vers nos petits logis bien au chaud.

Philippe
_______________________________________________________________________

PETITES HISTOIRES – GRANDS SOUVENIRS

Bientôt 30 ans de rallyes et plus de 200 départs, ça commence à compter (par Michaël Demortier)
Brittany Trophy 2005 : 50 chevaux suffisent (article publié sur blog personnel en 2005 « on ze road again » au cours d’une saison de rallye quasi complète en France –
Challenge ADERH à l’époque) Nous voici au Brittany Trophy 2005 : le week-end des 23 et 24 avril... et cette foisci, c'est moi qui pilote !
Mon paternel me co-pilote. 8 heures de route suffisent pour nous rendre à Saint-Brieuc... en Ford Taunus 12M de 1968... voiture dans son jus (mais révisée par le paternel pour l'occasion) avec son moteur V4 de 1300 cc, d'une bonne cinquantaine de chevaux...
Après la route le vendredi, on arrive juste à l'heure du repas : on nous sert un bonne potée bretonne et hop au lit. Le samedi, départ vers 10h15 depuis la place devant l'hôtel, notre voiture (tte) a son succès !
L'arrivée du premier CH se fait dans les environs de Jugon-les-Lacs : nous pointons les premiers du rallye avec notre numéro 16 !!! La catégorie Régul, partie devant nous, s'est perdue dans une carte mélangée à du fléché allemand suite à une erreur de road-book...
Il faut attendre près de 20 minutes pour attendre le gros de la troupe... les premiers commentaires et autres grincements de dents se font entendre; ça jacasse à tout va et je conseille Hervé Hadel, l'organisateur de se cacher le reste du week-end s'il veut avoir la paix !
Le reste de la journée sera une suite de longues étapes en direction de Dinan, en passant par une halte sur la côte (Saint-Lunaire) afin de déguster une crêpe, dans un resto en face de la mer (le soleil ne se montre pas beaucoup en ce jour de grisailles et pluie et grand vent...) Le temps de prendre le repas du soir, nous repartons vers 22h pour une étape de nuit d'environ 40 kilomètres.
C'est à ce moment que l'on se rend compte de l'importance d'avoir de bons phares, un bon embrayage, un bon train avant, un rétrotrip et une lampe de lecture qui ne tombent pas en panne...
Qu'importe, j'ai pris mon pied : la conduite sportive avec une petite auto des années 60 dans son état d'origine, c'est de la bonne école ! Résultats des courses : 12 minutes de retard au CH d'arrivée mais quelle nuit !
Super parcours, difficile, étroit et rythmé, mais surtout très pluvieux ! Ah oui, j'ai oublié de préciser : il n'arrête pas de pleuvoir depuis le début du rallye... il ne manquait plus que la panne d'essuie-glace...
Dimanche matin : départ à 8h15 ! ... pour 3 heures d'un tronçon très rythmé et très sympa, en direction de Erquy, toujours sur la côte. Cette étape a permis de découvrir toute la perversité de l'organisateur : tout un quartier décomposé dans tous les sens avec plein de faux CP... nous avons recommencé le parcours 3 fois mais avons tout trouvé !... et prenons 20 minutes au CH... comme presque tout le reste du plateau d'ailleurs...
Quelle partie de plaisir ! Après une dégustation de noix de St-Jaques grillées en brochette ou d'huitres, le chemin vers l'arrivée vers Lamballe, au Haras National, se fera sans encombre, le soleil étant revenu nous sourire.
C'est dans cette dernière étape que nous remportons l'épreuve : l'équipage Rubi-Vilain ayant subi les affres d'une panne de freins, ont prix plus de 20 minutes au dernier CH... désolé !
Je connais ce sentiment : il m'est arrivé déjà à quelques reprises de devoir abandonner ou de rétrograder sur un problème mécanique ou sur une crevaison... cela aussi fait partie de ce sport.
La remise des prix sera plus chaotique ; nous avons reçu notre coupe alors qu'il restait 20 personnes dans la salle... en effet, le centre de calcul ayant beaucoup de mal à terminer à temps... les participants s'en sont allés au fur et à mesure que le traiteur nous retirait les chaises en-dessous de nos derrières...
Point à améliorer lors de la prochaine épreuve, mon cher Hervé ! Mis à part ce couac, je tiens à souligner la qualité d'organisation et de réception.
Ce fut pour moi un chouette week-end de rallye en ancêtre... c'est toujours le but, non ?
_______________________________________________________________________

Winter Romania Historic Rally 2021 21 au 24 janvier

Participation de Patrick Malherbe – Marc Sevrin sur Porsche 911 Gr 4 2RM Romania Winter Historique 2021 par Patrick Malherbe

C’est la quatrième fois que je me rends en Roumanie pour ce fantastique rallye historique de vitesse sur les routes enneigée de Transylvanie.
Les conditions sanitaires nous ont jusqu’au dernier moment fait craindre l’annulation, mais l’organisateur Paul Lacombe et ses collègues Roumains ont tenus bons, malgré le désistement de près de 30 équipages en dernières minutes.
Les conditions sanitaires étaient respectées, tous les équipages et les équipes d’assistance testés avant le départ et les gestes barrières bien respectés, pas de soucis.
L’organisation se professionnalise d’années en années avec cette fois l’installation d’un boitier embarqué, comme en championnat du monde, qui vous prévient si un concurrent qui vous précède est sorti de la route et vous permet d’appeler les secours même sans couverture GSM.45 équipages sont au départen majorité des français et des belges.
Le plateau est très relevé avec plusieurs pilotes titrés, comme Gregoire de Mevius et son fils Ghislain, Bernard Munster, Laurent Battut ex champion de France, et de nombreux pilotes rapides, habitués des rallyes sur terre. Cela va rouler vite…
Les belges sont présent en force. Je serai assisté par l’équipe Legendary racing. Qui assiste 8 voitures. L’équipe BMA de Bernard Munster est également venue, avec non moins de 6 Porsche safari.
Les reconnaissances se font relax avec un 4X4 loué à Bucarest. Il y a plein de neige à Covasna, le temps est beau et il fait moins 16 au thermomètre quand nous arrivons le lundi précèdent, car c’est le seul vol direct maintenu depuis Bruxelles.
J’étrenne aussi un nouveau copilote, le sympathique et très expérimenté Marc Sevrin qui sera super efficace durant toute la semaine.
Emotion toutefois, lorsqu’au sortir d’un virage on tombe face à un petit 4X4 roumain tractant au milieu de la route 3 traineaux zigzagant avec des enfants dessus, distraction favorite sur place.
Je suis obligé de me jeter dans le fossé pour les éviter, plus de peur que de mal, heureusement.

Cette année j’ai échangé ma Porsche 911 SC quasi d’origine, contre une vrai Porsche 911de course, une Groupe 4 étroite, construite par Lionel Hansen chez BMA, avec un moteur de plus de 300 chevaux et des suspensions Racing (l’ex voiture de Fred Bouvy)
Le premier essai sur la neige avec mes pneus cloutés utilisés l’année passée, s’avère peu concluants, la voiture rebondît sur les bosses, elle est beaucoup trop dure en réglages terre, je réclamerai son assouplissement à plusieurs reprises.
Nous démarrons le rallye très bien enneigé au début, par une nouvelle spéciale d’anthologie avec la montée depuis Papauti qui débouche sur un plateau plus large avec des courbes très rapides.
Dans une corde, je manque de toucher un commissaire très mal placé devant son véhicule. Un écart de volant suivi d’un tête à queue et nous voilà plantés dans la haute neige au bord de la route et plus de 30 minutes perdues pour nous en sortir… cela commence fort.
Heureusement un caméraman positionné à cet endroit nous permettra de prouver nos dires à la direction de course, et nous n’écoperons (que) d’un temps forfaitaire en plus de 3 minutes de pénalisation…
Les deux autres spéciales dans la forêt se passent mieux et nous terminons la 1ère journée en 21eme position.
La voiture est malgré tout assez délicate à conduire vite, trop rigide trop basse, et ses pneus trop larges pour les ornières creusée par les quatre roues motrices équipés de pneus fins hyper cloutés.
Cela nous handicapera tout le rallye, moins le vendredi, mais d’autant plus quand la température remontera la neige devenant de plus en plus molle de jour en jour.
Le samedi commence par la terrible spéciale qui monte à Comandau, 11 kilomètres de montée sur une route assez large recouverte de glace. D’abord du serré et des épingles ensuite des courbes et lignes droites entres les arbres et sans mur de neige.
A 150 km/h, mon instinct de survie m’empêche d’ouvrir les gaz de la Porsche à fond car on serait à 180 km/h, voir plus…, mais nous faisons tout de même le 15 ème temps.
Ensuite c’est à nouveau Papauti, mais en descente, assez impressionnant. Notre boitier de sécurité sonne soudain et quelques centaines de mètres après, nous devons éviter la voiture de Grégoire de Mevius plantée au milieu de la route.
Comme quoi, même les grands pilotes peuvent faire des erreurs, cela me rassure un peu. Dans la suivante à nouveau Comando, je remets trop de gaz à la sortie d’une épingle et je fais un tête à queue, heureusement on ne reste pas planté, mais on perd 20 secondes.
Dans les spéciales suivantes, notamment, Mica Siru, 20 kms de folie dans la forêt, c’est très compliqué. Suite au réchauffement la neige est devenue de la pape à de nombreux endroits et si on sort des rails de glace creusé ou nos pneus trop large rentrent mal, c’est quasi la sortie de route assurée, du pilotage de survie…19 ème temps, mais d’autres Porsche avec des pneus cloutés larges, sont derrière nous.
Toute la journée sera très difficile, mais c’est la même chose pour tout le monde, nous la terminerons à la 16 ème place au général en évitant la sortie de route ce qui ne fut pas le cas de nombreux concurrents.
Dans la 8 ème, Kopras, c’est une voiture ouvreuse, une Ford Escort pilotée par un équipage Roumain qui va s’encastrer à haute vitesse dans un muret de béton à l’entrée d’un petit pont, l’équipage est blessé et la spéciale neutralisée pour permettre à l’ambulance d’intervenir.
Les nouvelles reçues plus tard, seront toutefois assez rassurantes. Le dimanche, il fait de plus en plus chaud et le rallye débute par la montée de Comandau dont le départ a été reculé d’un kilomètre par manque de neige.
J’attaque fort dans la montée et on fait le 11 ème temps précédé de trois secondes par Olivier Breittmayer et Eric Forney, qui ont bien progressés depuis l’année passée. Leur super Escort est équipée de pneus scandinaves cloutés étroits « Black Roket »qui ont l’air diablement efficaces, Ils nous talonneront jusqu’à la fin du rallye.
Dans la spéciale suivante Betasu1, la voiture glisse trop à l’entrée d’un pont protégé par des rails de sécurité, j’entends un bang à l’arrière droit et la voiture est renvoyée dans l’autre sens, tête à queue et par chance la voiture s’extrait de la haute neige et on repart.
Je suis déstabilisé et pense avoir détruit mon aile arrière, résultat, 30ème temps. A la sortie de la spéciale, Ludo de l’assistance nous attend et ne détecte rien d’abimé, je n’en crois pas mes yeux.
Il s’avère en fait qu’une bordure en béton en dessous du rail n’a été heurtée que par la jante arrière qui est seulement éraflée. Je me félicite d’avoir fait monter des jantes Braid conçues pour les rallyes terre et ultra solides, une autre jante n’aurait sans doute pas résisté au choc.
Le reste de la journée au vu des conditions, neige trop molle et ornières trop étroites et creusées pour ma suspension, un peu trop basse, on s’appliquera à garder un certain rythme sans sortir de la route.
Le but étant de maintenir notre classement et notre poursuivant derrière. La Porsche tournera comme une horloge sans aucun souci malgré certaines portions qui ressemblent de plus en plus à celle d’un rallye sur terre.
Au final, Marc et moi terminons se superbe et très difficile Romania Historic Rallye 2021 à la 13 ème place au général et au 8 ème rang en deux roues motrices ce qui me satisfait pleinement.
Et surtout, plus important, pour la quatrième année consécutive, je ramène à l’arrivée une Porsche 911 intacte.
A noter les superbes performances des jeunes, Ghilain de Mevius qui remporte se rallye au volant d’une Escorte 2 roues motrice, et de Maxime Wilmot, auteur des notes fournies par l’organisateur et surtout d’un impressionnant nombre de temps scratch au volant d’une Subaru 4X4 qu’il découvrait.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Sportivement Patrick Malherbe


_______________________________________________________________________
Tous les  reportages dans le News
______________________________________________________________________
Siège ASBL:
Avenue Van Beesen, 26
1090 BRUXELLES

Réunions et Club House:
Bistro De La Woluwe
Rue Voot 28
1200 Woluwe-Saint-Lambert

Tel Secrétariat: 0472 56 62 13


FBVA: N° 223
IBAN: BE46 7512 0701 7036
BIC:   AXABBE 22
Retourner au contenu